F.Bruchon et Y.Tomaszower
Revue EPS #367, Septembre-Octobre 2015

Cette présentation, réalisée dans le cadre de la journée des GREID (Groupe de Réflexion et d’Expérimentation Informatique Disciplinaire) et du salon « Educatec – Educatice » de la Porte de Versailles en novembre 2014, propose une mise en perspective de l’apport des outils numériques et du nomadisme dans le cadre de l’enseignement de l’Education Physique et Sportive (EPS).

 

 

Comment les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE) peuvent-elles faciliter les apprentissages ? Dans quelles mesures pouvons-nous repenser, moderniser et faire évoluer la manière d’enseigner pour gagner en efficacité ? Autoscopie, autonomie de l’élève et autorégulation seront au cœur d’une démonstration que nous avons  voulu profondément didactique, pédagogique et ancrée dans la réalité du terrain.

  1. Contextualisation et convictions
    1. Des écueils à dépasser
    2. Une ambition à affirmer: la plus-value sur l’apprentissage
  2. Les outils utilisés
    1. Matériel
    2. « Gym’EPS »
    3. « BAM Vidéo Delay »
    4. « Coach’s Eye »
    5. « Aurasma »
  3. Conclusion et perspectives

Nous avons voulu, au cours de cette présentation, apporter la preuve que les outils numériques, bien au-delà du « simple » développement de la motivation de l’élève, peuvent apporter une réelle plus-value au niveau de l’apprentissage, de l’appropriation de connaissances et du développement de compétences. Nous avons circonscrit notre démonstration à des activités morphocinétiques consistant à reproduire une forme gestuelle donnée et nous avons focalisé notre attention notamment sur l’apport de l’outil vidéo. En faisant ce choix nous souhaitions mettre en exergue l’apport de l’autoscopie sur l’apprentissage et l’accès simplifié à une connaissance immédiate du résultat.

Bien d’autres outils existent déjà en EPS, par exemple au niveau de relevés statistiques en sports collectifs. Ces relevés peuvent alors aisément trouver un prolongement transdisciplinaire et permettre de créer du lien entre les matières. En ce sens, nous souhaitons souligner que les ressources ici mobilisées peuvent également être transposées à d’autres disciplines. Que ce soit au niveau de la création de documents « navigables », tel notre fichier PowerPoint en gymnastique, ou de l’utilisation de l’outil vidéo, nous espérons sensibiliser la profession à de nouveaux possibles permettant de rendre l’élève davantage acteur de son apprentissage.

Si l’intégration de ces outils au cœur de nos leçons nous incite à repenser nos procédés pédagogiques et didactiques, notre préoccupation est bien de montrer qu’il s’agit aujourd’hui de possibilités à la portée de tous et dont nous sommes convaincus des effets.

 

Partagez !